14 septembre 2006

A propos du fondateur Lawrence Anthony

Lawrence Anthony, 55 ans, est un écologiste, un environnementaliste et un expert en éléphants africains. Dans sa jeunesse, Lawrence a pris conscience de la dégradation continuelle par l'homme du règne végétal et animal et de la Terre elle-même. Plus tard, il s'est consacré à trouver de solutions écologistes au profit des êtres vivants. Il est à la tête du mouvement écologique de la Réserve Sauvage de Thula Thula en Afrique du Sud (www.thulathula.com).

Les éléphants
Ses relations presque paranormales avec les éléphants d’Afrique ont retenu l’attention. Grâce à sa passion pour eux, il a localisé avec succès des troupeaux traumatisés et potentiellement dangereux et les a réhabilité avant qu’ils ne soient abattus.

Le zoo de Bagdad
En tant que défenseur de la nature, Lawrence n’est pas satisfait des conditions de captivité des animaux dans les zoos. En mars 2003, il refusa cependant que le plus grand zoo du Moyen Orient soit laissé à l'abandon.
Dès les premiers jours de la guerre d'Irak, Lawrence se rendit compte qu’une grande partie des combats se passait près du parc encerclant le zoo de la ville.
Lors de l'invasion de l'Irak par la coalition, il a été le premier civil à obtenir l'accès militaire. Il a vécu six mois à Bagdad dans des conditions dangereuses mais, en collaboration avec les directeurs du zoo, il a été capable de sauver les animaux restant et de les soulager de leur souffrance. Malgré les conditions difficiles et le pillage fréquent du ravitaillement, aucun animal n'est mort après son arrivée.
Lawrence a ensuite été rejoint par le directeur de sa réserve et un vétérinaire de Bagdad qui, avec le capitaine de l'armée américaine, ont formé une équipe déterminante dans le réaménagement des enclos et la formation de la première SPA d’Irak.
Leur intervention a permis l'amélioration des conditions de vie des animaux du zoo.

La préservation de l’environnement et la biosphère royale zulu
Ayant vécu dans le bush africain, Lawrence a été témoin des effets néfastes du colonialisme et de l'apartheid des tribus locales.
Privés de leur terres et de la vie sauvage, les Zulus ont été cruellement dépossédés de leurs ressources. Ils vivent cependant sur des terres surpeuplées au potentiel économique conséquent, fondé sur la protection de la vie sauvage et l'écotourisme. Lawrence créa la première réserve municipale pour animaux, un partenariat unique entre le gouvernement, l’organisme de protection de la nature et six tribus locales zulu.
Le projet de la communauté, localisé à la frontière la plus au sud de la réserve animalière Umfolozzi dans le territoire zulu, aide les tribus locales à retrouver leur environnement naturel.

Reconnaissance
Lawrence a obtenu plusieurs reconnaissances et récompenses internationales telles que :
- la médaille du Jour de la Terre présentée aux Nations Unies en 2003 (les précédents médaillés étaient Al Gore et l'association Greenpeace)
- le trophée Earth Trustee, la médaille IAS de la liberté et la récompense de Global Nature Foundation pour "la meilleure méthode de préservation".
Lawrence est membre du club des Explorateurs de New York.

Il a récemment fait l’événement en négociant que la faune soit protégée dans les zones de conflits, notamment avec la LRA (Lord’s Resistance Army. Voir article sur : http://www.publiciblog.com/blog/index.php/2006/09/13/1170-sauver-rhinoceros

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home